COMMENT UTILISER SON COMPTE PERSONNEL DE FORMATION DE TRANSITION PROFESSIONNELLE ?

Le CPF de Transition accorde à « tout salarié de mobiliser les droits inscrits sur son CPF afin
que celui-ci contribue au financement d’une action de formation certifiante, destinée à lui permettre de changer de métier ou de profession dans le cadre d’un projet de transition professionnelle »

Ainsi, le salarié qui envisage de « changer de métier ou de profession » fera une demande de
financement auprès du Fongecif dans le cadre du compte personnel de formation de
transition professionnelle, à compter du 1 er janvier 2019.

L’utilisation de ce dernier implique que le salarié mobilise ses « droits inscrits sur son CPF ».

Or, dès le 1er janvier 2019, le CPF passe d’un nombre d’heures à une somme d’argent et devient ainsi monétisé. Ainsi, les heures inscrites sur le CPF et les heures acquises au titre du Droit Individuel à la Formation (DIF) au 31 décembre 2018 sont converties en euros à raison de 15 euros par heure.

Pourquoi 15 euros ? Cela correspond à une moyenne des coûts horaires : 10 euros pour un demandeur d’emploi et 23 euros pour le salarié. Un changement favorable donc pour le demandeur d’emploi.

A noter que cette monétisation ne concerne pas uniquement les heures de CPF « classique » mais aussi ceux issus du DIF et elles ont l’avantage de se cumuler.

Par exemple, pour le titulaire du compte qui aurait déclaré 120 heures de DIF et aurait acquis chaque année 24 heures de CPF et qui n’aurait pas mobilisé ses droits (soit 96 heures au 31 décembre 2018), les droits convertis s’élèveront à 3 240 euros.

Cependant, il faudra patienter car les heures acquises au titre de l’année 2018 ne seront créditées en euros qu’à la fin du premier trimestre sur le compte CPF.

Ainsi, le CPF de transition professionnelle – nouvelle modalité de mobilisation du CPF – vise à permettre aux salariés ayant un projet de reconversion mais ne disposant pas de crédits suffisants sur leur CPF pour le financer, d’obtenir un financement complémentaire par le Fongecif.